Luc 22

1 La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, était proche. 2 Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient comment ils pourraient se défaire de Jésus, car ils craignaient le peuple. 3 Or Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot: cet homme, l'un des Douze, 4 alla trouver les principaux sacrificateurs et les officiers des gardes du temple pour conférer avec eux sur la manière de leur livrer Jésus. 5 Ceux-ci en furent remplis de joie; ils convinrent de lui donner de l'argent; 6 et Judas s'étant engagé, cherchait une occasion favorable pour le leur livrer, sans provoquer d'attroupement. 7 Cependant le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la pâque, étant arrivé, 8 Jésus envoya Pierre et Jean, en disant: «Allez nous préparer la pâque, afin que nous la mangions.» 9 Ils lui dirent: «où veux-tu que nous la préparions?» 10 Il leur répondit: «En entrant dans la ville, vous rencontrerez un homme qui porte une cruche d'eau; suivez-le dans la maison où il entrera, 11 et vous direz au maître de la maison: «Le maître te fait dire: où est la salle où je dois manger la pâque avec mes disciples?» 12 Et cet homme vous montrera une grande salle haute, meublée: préparez-y tout ce qu'il faut.» 13 Ils s'en allèrent, trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la pâque. 14 Quand l'heure fut venue, Jésus se mit à table, et les apôtres avec lui. 15 Et il leur dit: «J'ai vivement désiré de manger cette pâque avec vous, avant de souffrir, 16 car je vous dis que je n'y prendrai plus part, jusqu’à ce que le moment soit venu dans le royaume de Dieu.» 17 Et, ayant pris une coupe, il rendit grâces, et dit: «Prenez cette coupe et la distribuez entre vous, 18 car je vous dis que je ne boirai pas du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit venu.» 19 Puis il prit du pain, et, ayant rendu grâces, il le rompit, et le leur donna en disant: «Ceci est mon corps, qui va être donné pour vous: faites ceci en mémoire de moi.» 20 Après avoir soupé, il leur donna de même la coupe, en disant: «Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui va être versé pour vous... 21 Seulement voici, la main de celui qui me livre est avec moi à cette table! 22 Car le Fils de l'homme s'en va selon ce qui a été arrêté; mais malheur à l'homme par qui il est livré!» 23 Et les disciples se mirent à se demander les uns aux autres quel était bien celui d'entre eux qui devait commettre ce crime. 24 Il s'éleva aussi une querelle entre eux, pour savoir lequel paraissait être le plus grand. 25 Jésus leur dit: «Les rois des nations en sont Seigneurs, et les princes qui les gouvernent sont appelés Bienfaiteurs. 26 Qu'il n'en soit point ainsi entre vous; mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui est à la tête comme celui qui sert. 27 Car quel est le plus grand, de celui qui est à table, ou de celui qui sert? N'est-ce pas celui qui est à table?... et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. 28 Vous êtes demeurés avec moi dans mes épreuves, 29 c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, 30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël. 31 «Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme on crible le froment; 32 mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras venu à résipiscence, affermis tes frères.» 33 — «Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi, et en prison et à la mort.» 34 Jésus lui répondit: «Je te dis, Pierre, que le coq ne chantera pas aujourd'hui, que tu n'aies nié trois fois de me connaître.» 35 Ensuite il dit à ses disciples: «Lorsque je vous ai envoyés sans bourse, sans sac ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose?» — «Non, de rien, » répondirent-ils. 36 Il leur dit donc: «Eh bien! maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, et un sac également; et que celui qui n'a point d'épée vende son manteau pour en acheter une; 37 car je vous dis, que cette parole des Écritures «et il a été mis an nombre des criminels, » doit encore s'accomplir en ma personne: ce qui me concerne touche à sa fin. 38 Ils lui dirent: «Seigneur, il y a ici deux épées.» Il leur répondit: «Cela suffit.» 39 Puis il sortit, et s'achemina, selon sa coutume, vers la montagne des Oliviers. Ses disciples aussi l'accompagnèrent. 40 Quand il fut arrivé au lieu où il se rendait, il leur dit: «Priez, de peur que vous ne tombiez en tentation; 41 et il s'éloigna d'eux, à la distance d'environ un jet de pierre, et s'étant mis à genoux, il pria, 42 disant: «Père, si tu voulais faire passer ce calice loin de moi! toutefois que ta volonté soit faite, et non la mienne.» 43 Un ange venu du ciel, lui apparut pour le fortifier, 44 et, étant dans l'agonie, Jésus priait avec plus d'ardeur. Sa sueur était pareille à des caillots de sang, qui tombaient à terre. 45 Après avoir prié, il se leva, vint vers ses disciples, qu'il trouva endormis de tristesse, 46 et leur dit: «Pourquoi donnez-vous? Levez-vous, et priez, de peur que vous ne tombiez en tentation.» 47 Il parlait encore, lorsqu'une troupe parut. Celui qu'on appelait Judas, l'un des Douze, marchait en tête; et il s'approcha de Jésus pour le baiser. 48 Jésus lui dit: «Judas, c'est par un baiser que tu livres le Fils de l'homme!» 49 Ceux qui accompagnaient Jésus, voyant ce qui allait arriver, dirent: «Seigneur, si nous frappions de l'épée?» 50 et l'un d'eux frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l'oreille droite. 51 Mais Jésus prenant la parole, dit: «Arrêtez! attendez!...» et, ayant touché l'oreille de cet homme, il le guérit. 52 Il dit aux principaux sacrificateurs, aux officiers des gardes du temple et aux anciens qui étaient venus pour le saisir: «Vous êtes venus avec des épées et des bâtons, comme si vous poursuiviez un brigand. 53 J'étais pourtant tous les jours avec vous dans le temple, et vous ne m'avez pas arrêté; mais c'est ici votre heure et la puissance des ténèbres.» 54 Alors ils se saisirent de lui, l’emmenèrent, et le conduisirent dans le palais du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin. 55 Les soldats allumèrent du feu au milieu de la cour, et s'assirent. Pierre prit place parmi eux. 56 Une servante l'apercevant assis près du feu, le regarda fixement, et dit: «Celui-ci était aussi avec lui; » 57 mais Pierre renia Jésus, en disant: «Femme, je ne le connais pas.» 58 Un instant après, une autre personne le voyant, dit: «Toi aussi, tu es un de ces gens-là.» Pierre dit: «Non, je n'en suis point.» 59 Il s'était à peine écoulé une heure, qu'une autre personne insista, disant: «Certainement cet homme était aussi avec lui, car il est Galiléen.» 60 Pierre répondit: «Je ne sais ce que tu veux dire.» Au même instant, comme il parlait encore, un coq chanta: 61 le Seigneur s'étant retourné, regarda Pierre.- Alors Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite, «avant que le coq chante aujourd'hui, tu me renieras trois fois; » 62 et, étant sorti du palais, il pleura amèrement. 63 Ceux qui tenaient Jésus, le bafouaient, et le frappaient: 64 ils lui avaient bandé les yeux et lui demandaient: «Devine qui t'a frappé.» 65 Et ils lui disaient beaucoup d'autres injures. 66 Dès qu'il fit jour, le corps des anciens du peuple s'assembla avec les principaux sacrificateurs et les scribes, et ayant fait introduire Jésus dans leur Sanhédrin, 67 ils lui dirent: «Si tu es le Messie, dis-le nous.» — «Si je vous le dis, leur répondit-il, vous ne le croirez pas. 68 et si je vous interroge, vous ne répondrez pas; 69 mais désormais le Fils de l’homme sera assis à la droite du Dieu tout-puissant.» 70 Ils s'écrièrent tous: «Tu es donc le Fils de Dieu?» Il leur répondit: «Vous le dites, je le suis.» 71 Alors ils dirent: «Qu’avons-nous encore besoin de témoignage? nous l'avons entendu nous-mêmes de sa bouche.»